Facebook Twitter

Les Frac membres de Platform

Programmation

Collection

Coordonnées

Frac Picardie

Programmation

Actuellement

À consulter

Du 1er janvier 2017 au 1er janvier 2018

www.frac-picardie.org

Prochainement

Consultez le site du Frac.

 

 

Archives

2015

usages assemblages

Du 9 octobre 2015 au 8 juillet 2016

 

L'année 2015-2016 est consacrée à la présentation conjointe de dessins et d'œuvres acquises par le fracpicardie et déposées en 2013 et 2015 par le centre national des arts plastiques -fonds national d'art contemporain (cnap-fnac).

Différentes modalités sont proposées au public (consultation) et envisagées avec les partenaires du fracpicardie dans des projets spécifiques, notamment avec l'Université de Picardie Jules Verne - UFR des Arts.

 

Acquises par le fonds régional d'art contemporain de picardie ou déposées en 2013 et
2015 par le centre national des arts plastiques - fonds national d'art contemporain, les œuvres réunies en un lieu favorisent l'émergence d'une entité artistique ambitieuse, dédiée au dessin contemporain et à ses développements les plus actuels. L'identité d'un projet de collection énoncé il y a exactement trente ans s'en trouve stimulée.
En ayant recours à des ressources patrimoniales nationales, le fracpicardie active en son sein
l'une des préconisations du rapport Collection 21 du Ministère de la Culture et de la Communication (rendu en novembre 2013) : diffuser et valoriser les collections publiques contemporaines.


En complément de ses propres acquisitions, sans se départir de son propos initial sur le trait  et la ligne, sur et hors papier, avec et sans crayon, le fracpicardie utilise cette voie d'enrichissement temporaire pour développer la pertinence d'ensembles thématiques ou monographiques pré existants, susciter d'autres axes de réflexion, présenter la démarche de nouveaux artistes. Le contenu de ses actions de diffusion et de médiation s'élargit ; des liens inédits s'instaurent entre dedans et dehors, entre ancrage et passage.

 

Le programme conçu par le fracpicardie cultive la diversité des expressions du dessin et des
démarches artistiques provenant des cinq continents. D'octobre à juillet et au-delà, dans ses murs et à l'approche d'un territoire de prédilection bientôt élargi, il choisit d'expérimenter la multiplicité d'usages et d'assemblages des œuvres en impliquant à ses côtés plusieurs de ses partenaires culturels, éducatifs ou universitaires.


Œuvre du mois ; consultation d'œuvres à la demande pour le plaisir individuel, la recherche ou un parcours d'éducation artistique et culturelle ; accrochages à géométrie variable ou ensembles élaborés pour des projets partagés. À destination des publics, individuels et groupes, le fracpicardie varie les modalités d'accès et de présentation des œuvres, quand dans le domaine de la diffusion numérique, une nouvelle base de données sera mise en ligne
en cette fin d'année, avec des contenus augmentés sur les œuvres d'un cabinet du dessin parmi les plus singuliers.


À la pratique de tous ces possibles, des expositions hors les murs font écho en utilisant, à d'autres échelles et pour d'autres échanges, les mêmes ressources associées à Soissons, Amiens, Noyon, Abbeville ou dans le réseau de galeries des lycées et des collèges.

 

 

 

2014

impromptu I

Du 1er novembre au 17 décembre 2014

 

Lieux :

Amiens
maison de la culture
fracpicardie


Par définition, « petite pièce de vers composée sur-le-champ et sans préparation, in promptu, c'est-à-dire : à portée de la main » ; en musique, c'est aussi une libre composition proche de l'improvisation.

 

De novembre 2014 à juin 2015, plusieurs impromptus, simples ou doubles, se succèdent et par moment se juxtaposeront dans les espaces de la maison de la culture d'amiens et ceux du fonds régional d'art contemporain de picardie.

 

Quelques semaines seulement avant leurs présentations, trois impromptus sont composés par des artistes et créateurs accueillis par la maison de la culture lors de sa saison 2014-2015 : metteur en scène, comédiens, musiciens ... en l'occurrence Lukas Hemleb, le collectif Superamas, et conjointement Benjamin Lazar et Louise Moaty.

 

A découvrir des ensembles inédits et éphémères d'œuvres révélés dans la conversation d'univers artistiques multiples et d'un cabinet dédié au dessin contemporain parmi les plus singuliers, augmenté depuis 2013 de dépôts du centre national des arts plastiques - ministère de la culture et de la communication.

 

Librement, chacun s'invente un nouveau puzzle, offre d'autres prolongements aux différentes expériences théâtrales, performatives et musicales proposées sur scène.

 

dessins et œuvres du fracpicardie | des mondes dessinés
et du centre national des arts plastiques | ministère de la culture et de la communication

 

acquisitions récentes

2009-2013 volet 3

Du 12 avril au 4 juillet 2014

 

Cathryn Boch, François Burland, Hélène Delprat, Anne-Marie Schneider, Valérie Sonnier, Catharina Van Eetvelde, Françoise Vergier
- dessins et œuvres du frac picardie et du centre national des arts plastiques, ministère de la culture et de la communication

 

visites commentées tous publics à 15h30
-> samedi 17 mai, 14 juin 2014
entrée libre

2013

acquisitions récentes

2009-2013

Du 18 novembre 2013 au 21 février 2014


Amiens
volet 1 | maison de la culture d'amiens
volet 2 | fracpicardie
volet 3 | fracpicardie


D'avril à octobre 2013, le fracpicardie a réuni les œuvres d'artistes aujourd'hui disparus dans l'exposition « si proches disparus ... éloge du dessin », afin d'esquisser l'inscription d'une partie de son fonds dans ce que le XXème siècle a d'ores et déjà consacré. Un tel exercice questionne la destination de ces mêmes œuvres quand le caractère de contemporanéité d'une jeune institution et de son action artistique doit prévaloir sur le propos historique, par tradition apanage du musée. A propos, les deux volets de l'exposition « acquisitions récentes 2009-2013 » prolongent le débat ouvert et restituent au public les avancées de la mission première d'un fonds régional d'art contemporain : l'acquisition d'œuvres.

 

En trois accrochages distincts, à la maison de la culture d'amiens d'abord, au fracpicardie ensuite, la singularité d'une politique d'acquisition ambitieuse, longtemps déclinée hors des sentiers battus, s'affirme de nouveau par la diversité des choix d'un comité technique d'acquisition dont la curiosité et l'audace ne s'émoussent pas. Sous toutes ses formes, toutes ses origines, tous ses propos, l'esprit graphique du dessin en demeure le vecteur incontesté, trait ou ligne quels qu'en soient les outils, les gestes ou les supports. Il vaut au fracpicardie de s'être imposé en trente ans comme une institution référent parmi d'autres plus prestigieuses et parfois séculaires. Il a aussi suscité les prémisses d'un dialogue avec des ressources patrimoniales régionales, au voisinage des cabinets d'arts graphiques de plusieurs musées comme celui du Musée Condé à Chantilly.

 

Pour accompagner cette démarche, un nouveau partenariat avec le centre national des arts plastiques - ministère de la culture et de la communication est initié. Des dépôts significatifs, tant en intérêt qu'en nombre, contribuent au développement des ensembles thématiques ou monographiques pré existants. Cette dynamique bénéficiera au contenu de la diffusion et de la médiation initiées en collaboration avec des collectivités locales et de multiples partenaires culturels et éducatifs, comme en cette fin d'année à Saint-Riquier, Soissons, Beauvais et en gare d'Amiens.

 

volet 1 | Christian Lhopital, Frédérique Loutz, Anne-Marie Schneider

 

volet 2 | Jean-Michel Alberola, François Burland, Edith Dekyndt, Daniel Dezeuze, Roland Flexner, Bernard Moninot, Yazid Oulab, Carmen Perrin, chantalpetit, Valérie Sonnier, Catharina Van Eetvelde, Françoise Vergier

 

volet 3 | Cathryn Boch, Hélène Delprat, Anne-Marie Schneider, Valérie Sonnier, Françoise Vergier, ...

 

dessins et œuvres du fracpicardie et du centre national des arts plastiques ministère de la culture et de la communication.

 

2012

façons d’endormis

oeuvres du fracpicardie et de la fondation francès (Senlis)

Du 29 novembre 2012 au 9 février 2013

 

Fruit de la collaboration entre l'UFR des arts, le Master Culture et Patrimoine de l'Université de Picardie Jules Verne, l’Esad, la Fondation Francès et le fracpicardie, cette exposition explore au plus large, le thème du sommeil. Suite à une première journée d'étude, Façons d'Endormis, le sommeil entre inspiration et création, en mai 2012, c'est dans le cadre d'un workshop ouvert au printemps dernier qui se prolongera jusqu'au terme de l'exposition, qu'un groupe d'étudiants accompagné de leurs enseignants et des équipes de la Fondation Francès et du fracpicardie expérimente pour la première fois les différents temps de conception, réalisation et animation d'une exposition, avec pour matière les œuvres et lieu d'inscription les espaces du fracpicardie. Les axes de recherches abordés lors des journées d'études, les interventions de professionnels et l'implication des étudiants ouvrent différentes pistes de réflexion autour de la notion de sommeil. La sélection d'œuvres met en lumière la pluralité des sens activés par cet état.

Du moment d'évasion à celui du réveil, les artistes immortalisent les fantasmes et les rêves des dormeurs. Au travers des œuvres choisies se dévoile un parcours où le sens du mot repos s'interroge, se perd et se découvre des significations multiples. L'infini et l'atemporalité qui transparaissent, amènent à un monde inconnu aux connotations mortuaires. Le sommeil et la mort s'entremêlent, du corps gisant aux belles endormies, entre sommeil comme mort éphémère et mort comme sommeil éternel. Plus qu'un abandon biologique, psychique, il débute par un abandon physique, se caractérisant par des positions propres où le corps se relâche.

L'état de sommeil s'étend au-delà des instants où le corps gît et où les yeux sont clos. Il peut être sommeil éveillé. Les artistes en font un acte de création artistique, où tous les imaginaires sont possibles, où tous les paradis sont accessibles. Il y naît subitement des visions furtives et imprécises. Etat prolifique et constructif, il se présente comme évident, grâce à la sérénité dans laquelle l'homme est plongé lorsqu'il dort. Le sommeil permettrait ainsi d'apporter des idées claires à l'esprit.

L'exposition fraye un parcours où psychose, narcose, hypnose, ces enfants du sommeil, montrent à travers des propositions singulières d'innombrables rêves, merveilleux ou cauchemardesques. Les artistes de l'exposition explorent ce monde paradoxal et flou.

Titre de l'exposition et liste des œuvres à venir courant octobre après le choix des étudiants.

Après sa présentation à Amiens, l'exposition « façons d’endormis » dans un autre format et un contenu réinvesti sera présentée du 6 mars au 4 mai 2013 à la Fondation Francès, Senlis.

Œuvres du fracpicardie et de la Fondation Francès

 

v10-g111

Yan Pei-Ming, Nouveau né, nouvelle vie, 2007
© Adagp, 2012-2013

Ponctuation 9

Jean-Michel Alberola, éclairage en groupe

Du 24 mai au 6 octobre 2012

 

Après la divulgation de l'ensemble des dessins dédiés au Gilles de Watteau « Qu'y a-t-il dans les
poches du Gilles » en 1996, l'installation spectaculaire de seize peintures murales « il parle, je peins » en 1998, le fonds régional d'art contemporain de picardie accueille à nouveau Jean-Michel Alberola pour un projet rétrospectif co-produit avec la Maison de la Culture d'Amiens : celui du rassemblement de ses néons réalisés de 1995 à aujourd'hui.


Dans deux sites aux topographies distinctes - une salle à la Maison de la Culture et une succession de six espaces au fracpicardie, une trentaine d'oeuvres essentiellement lumineuses ou intégrant un néon compose deux entités complémentaires autour du titre de l'exposition « éclairage en groupe ». Répétée dans chaque lieu sous la forme d'un dessin mural, cette adresse ouvre le propos de l'artiste sur une observation attentive du monde. Ainsi évoque-t-il les pensées singulières qui le parcourent, les évènements qui l'agitent ou bien les enjeux politiques et économiques actuels qui le transforment. Tant par l'acuité des aphorismes que par le caractère énigmatique des formes que l'artiste énonce et associe dans chaque oeuvre, le propos critique et sa dimension utopique sous-jacente en appellent toujours chacun, à partir de sa conscience du monde, à s'interroger sur les relations actives ou annihilées des groupes et des individus qui les constituent.


Seul ou associé aux multiples techniques ou médiums employés habituellement par l'artiste, du dessin à la sculpture, de la peinture à l'installation, la ligne lumineuse du néon, textes et/ou contours, suscite par son énergie, ses caractéristiques techniques et son esthétique propre, de nouvelles dimensions que l'artiste investit pour enrichir la rhétorique de son propos et les modalités du dessin.


Cette exposition s'inscrit dans le programme « ponctuations » conçu par le fracpicardie au sein de l'opération « dessiner - tracer, le dessin dans tous ses états » à l'initiative de l'Association des conservateurs des musées du Nord-Pas de Calais.


Commissaire d'exposition : Yves Lecointre, directeur du fracpicardie

 

Du 15 mai au 6 octobre 2012

Maison de la Culture d'Amiens

Place Léon Gontier
du mardi au samedi de 13h à 19h
du 11 au 17 juillet (sauf le 14 juillet) et du 16 au 19 août, de 14h jusqu'à la fermeture du cinéma
renseignements 03 22 97 79 77
visites de groupe 03 22 97 79 41

fracpicardie-jeammichel-alberola-un-groupe-2000

Jean-Michel ALBEROLA, Un groupe,
© Adagp 2012

Hors les murs
Ponctuation 12

au pied du mur II

Du 19 mai 2012 au 1er décembre 2013

 

L'intérêt porté par le Frac Picardie depuis sa création au dessin et à ses multiples statuts, formes et supports, ainsi que les rencontres suscitées auprès de certains artistes pour des projets spécifiques, ont créé les conditions d'émergence et de développement d'un ensemble significatif de dessins muraux.

 

Œuvres aux modalités spécifiques de réalisation, elles trouvent leurs sources à la fois dans les peintures rupestres de la préhistoire et les avant-gardes conceptuelles des années 60 aux Etats-Unis. Ces dessins en installation attestent des capacités du dessin à franchir les limites de son support conventionnel : la feuille de papier. Ils établissent avec le spectateur les conditions d'une rencontre à l'échelle du lieu qui les accueillent. Œuvre autographe ou allographe, chaque proposition interroge le statut d'auteur et d'original. La réalisation peut être ou non déléguée à des assistants, et toute nouvelle mise en exposition implique la disparition de la précédente version, voire peut co exister avec celle-ci en un autre lieu.

 

Pour créer sur de longues durées les conditions de monstration de ces œuvres éphémères parfois monumentales, une partie de l'Arsenal de Saint Jean des Vignes à Soissons a été aménagé par le fracpicardie, la Ville de Soissons et son musée. Ce lieu a été ouvert au public en 2007 par une présentation exceptionnelle d'œuvres de Jean-Michel Alberola, Pascal Convert, Sol LeWitt et David Tremlett : elle s'est prolongée jusqu'au terme de l'année 2009.

 

A compter de mai 2012, ce « dépôt » accueillera un nouvel ensemble provenant du fonds picard : dessins muraux ou œuvres utilisant le mur comme support ou élément à part entière. Cette exposition qui associera des propositions de Didier Trenet, Alain Bublex et Patrick Corillon sera augmentée d'une œuvre du Julije Knifer, prêt du CNAP-Fonds national d'art contemporain et d'une intervention de Christian Jaccard en préambule à l'exposition que lui consacrera l'Arsenal de Saint Jean des Vignes fin 2012. Par leur grande diversité, elles créeront les conditions de découverte d'univers artistiques très différents les uns des autres, et d'expériences perceptives nouvelles pour le visiteur !

 

Œuvres de Alain Bublex, Patrick Corillon, David Tremlett, Didier Trenet et Julije Knifer, Christian Jaccard

 

Arsenal de Saint Jean des Vignes
rue Saint Jean
02200 Soissons
Téléphone : 03 23 93 30 50
• du 1er avril au 30 septembre : tous les jours de 9h à 12h et de 14h à 18h

samedi et dimanche de 14h à 19h
• du 1er octobre au 31 mars : tous les jours de 9h à 12h et de 14h à 17h

samedi et dimanche de 14h à 18h
• entrée libre

 

v8-soissons-arsenal-mur-v8

Didier TRENET, Ouf ! - 1992 © Adagp, 2010-2011

Hors les murs
Ponctuation 11

le dessin éveillé II

Du 13 mai au 16 septembre 2012

Oeuvres du Frac Picardie

 

Artistes présentés :

Pascal Convert, Edith Dekyndt, Christoph Girardet, Yazid Oulab 

 

LAAC, Lieu d'Art et Action Contemporaine
Jardin de sculptures - 59140 Dunkerque
Parking rue des chantiers de France
Tél : 03 28 29 56 00
Mail : art.contemporain@ville-dunkerque.fr

Hors les murs
Ponctuation 10

Dé-paysement. Point(s) de vue

Du 6 avril au 24 juin 2012

Dessins du cabinet d'arts graphiques du Musée de Picardie, de Barbara Camilla Tucholski (dessins du fracpicardie) et de Michel Paysant (atelier de l'artiste).

 

De l’automne 2011 à l’automne 2012, l’Association des Conservateurs des Musées du Nord-Pas de Calais conçoit, en collaboration avec l’Association des Conservateurs des Musées de Picardie, le réseau des musées de l’Université Libre de Bruxelles, le musée de Namur, le Fonds régional d’art contemporain de Picardie, le réseau 50° nord et l’Université Lille 3, un programme intitulé Dessiner- Tracer.
S’appuyant sur l’inventaire des collections publiques de dessin, Dessiner-Tracer donne lieu à l’organisation de 40 expositions dans 20 musées et le frac picardie. Une revue, intitulée Cursif, rend compte de la richesse du projet. De la dimension patrimoniale à la création la plus contemporaine, Dessiner-Tracer s’adresse à tous les publics avec des actions de médiation spécifiques (ateliers, édition d’un livret du petit visiteur, colloque). Durant une année, Dessiner-Tracer envisage le dessin dans tous ses états : artistique, scientifique, éducatif et ludique.


Dans le cadre de l’opération Dessiner-Tracer, le Musée de Picardie propose une exposition sur les représentations de la ville d’Amiens en associant quelques feuilles de son cabinet d’arts graphiques à celles plus expérimentales d’un artiste, Michel Paysant, et celle de Barbara Camilla Tucholski appartenant au frac picardie (fonds régional d’art contemporain).
Aquarelles et dessins à l’encre, au crayon du fonds ancien du Musée sont rassemblés, qui mettent en lumière les motifs de prédilection des artistes ayant séjourné dans la ville. Les artistes du XIXe et du début du XXe siècle, peintres ou dessinateurs, se placèrent souvent en de même lieux stratégiques, certains sites leur permettant d’embrasser d’un même regard l’animation du port et la silhouette de la cathédrale.

L’observation de deux de ces dessins a été proposée à Michel Paysant, dont le travail de dessinateur s’appuie en partie sur la recherche en neurosciences. Considérant que la création commence à la vision, Michel Paysant utilise un eyetracker permettant l’enregistrement par ordinateur du déplacement du regard de l’artiste, ici sur des dessins anciens. C’est en regardant que l’artiste dessine, comme le révèlent les tracés sensibles et signifiants présentés dans l’exposition.

À ces deux ensembles répondent quelques dessins de Barbara Camilla Tucholski, artiste allemande invitée par le frac picardie en 1999 et 2000 pour une exploration des hortillonnages, menée crayon en main, au fil de l’eau ou au cœur des Îlots de terre.

La vision que chacun a de cet environnement fragile interfère avec le point de vue singulier que l’artiste adopte.

La confrontation de ces trois manières d’envisager le paysage permet d’aborder la question du regard, dans ses différentes acceptions physiques et psychologiques. En croisant les modes de représentation, l’exposition permet de poser la question de l’image de la ville, celle des points de vue adoptés par les artistes, mais aussi celle du regard posé par un artiste sur une collection ; en cela, l’exposition offre au visiteur plusieurs pistes de réflexion et autant de sujets de rêverie.

Commissariat :
Sabine Cazenave, conservateur en chef, Collections modernes et contemporaines, Directeur des Musées d’Amiens-Métropole
Laure Dalon, conservateur en charge des collections Beaux-Arts des musées d’Amiens.
Yves Lecointre, directeur du fonds régional d’art contemporain de Picardie.

 

Musée de Picardie

48 rue de la République

80000 Amiens

T 03 22 97 14 00 

Hors les murs
ponctuation 4

dessins croisés

Du 16 janvier au 5 mars 2012

 

Programme de quinze expositions conçu par le Frac Picardie pour la manifestation dessiner - tracer, dédiée au dessin et organisée par l'Association des conservateurs des musées du Nord-Pas de Calais.

 

ponctuation 4 | dessins croisés

Marlene Dumas, Hubert Kiecol, Vera Molnar, Anne-Marie Schneider, José Maria Sicilia, Craig Wood

du 16 janvier au 5 mars 2012

Cité internationale de la dentelle et de la mode, Calais

2011

Hors les murs
ponctuation 3

encres

Du 16 octobre 2011 au 19 février 2012

 

Programme de quinze expositions conçu par le Frac Picardie pour la manifestation dessiner - tracer, dédiée au dessin et organisée par l'Association des conservateurs des musées du Nord-Pas de Calais.

 

ponctuation 3 |  encres

Pierre Alechinsky, Silvia Bächli, Oscar Muñoz, Giuseppe Penone

du 16 octobre 2011 au 19 février 2012

Musée Départemental Matisse, Le Cateau Cambrésis

ponctuation 2

constellations

Du 7 octobre 2011 au 18 février 2012

 

Programme de quinze expositions conçu par le Frac Picardie pour la manifestation dessiner - tracer, dédiée au dessin et organisée par l'Association des conservateurs des musées du Nord-Pas de Calais.

 

ponctuation 2 | constellations

Gilles Barbier, Jean-Pierre Bertrand, Edith Dekyndt, Philippe Favier, Anish Kapoor, William Kentridge, Wolfgang Laib, Agnes Martin, Jean-Luc Parant, José-Maria Sicilia, David Tremlett, Richard Tuttle, Cy Twombly

Frac Picardie, Amiens

Hors les murs
ponctuation 1

dessins clandestins

Du 1er octobre 2011 au 8 janvier 2012

 

Programme de quinze expositions conçu par le Frac Picardie pour la manifestation dessiner - tracer, dédiée au dessin et organisée par l'Association des conservateurs des musées du Nord-Pas de Calais.

 

ponctuation 1 | dessins clandestins

Stéphane Lallemand, Didier Trenet, Jean-Luc Verna

du 1er octobre 2011 au 8 janvier 2012

Musée Félicien Rops, Namur

Hors les murs
Épopées

Du 25 mars au 5 juin 2011

 

tous les jours de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 samedi et dimanche de 14h00 à 19h00

Entrée libre

Arsenal de Saint-Jean-des-Vignes - rue Saint Jean - 02200 Soissons
t 03 23 53 42 40

www.frac-picardie.org

 

Gilles Barbier, Matthew Benedict, Agatoak Kowspi, Chiphowka Kowspi, Kowspi Marek,
Mon Colonel, Etienne Pressager, Didier Trenet, dessins du Frac Picardie.

fracpicardie-soissons-epopees

Vue de l’exposition Épopées à l'Arsenal de Saint-Jean-des-Vignes jusqu’au 5 juin 2011.

Hors les murs
Ombres et lumières

Du 23 mars au 12 juin 2011

 

tous les jours sauf le lundi et jours fériés de 10h30 à 17h30
Entrée libre
Galerie nationale de la Tapisserie - 22 rue Saint-Pierre - 60000 Beauvais
t 03 44 15 39 10
www.frac-picardie.org

 

Marc Couturier, Roland Flexner, Grégory Masurosky, Olivier Michel, Bernard Moninot, Jaume Plensa, Jean-Pierre Raynaud, Klaus Rinke, Gérard Titus-Carmel, Robert Wilson, dessins et œuvres du Frac Picardie.

fracpicardie-beauvais-ombres-et-lumieres

Vue de l’exposition Ombres et lumières à la Galerie nationale de la Tapisserie jusqu’au 12 juin 2011.

Féminin pluriel

Du 5 mars au 21 juin 2011

 

Silvia Bächli, Ruth Barabash, Marlene Dumas, Mona Hatoum, Roni Horn, Gudny Rosa Ingimarsdottir, Marine Joatton, Frédérique Loutz, Annette Messager, Chloe Piene, Anne-Marie Schneider, Adriena Šimotová, Nancy Spero, Tabaimo, Joëlle Tuerlinckx, dessins et œuvres du Frac Picardie.

fracpicardie-amiens-feminin-pluriel

Vue de l’exposition Féminin pluriel au Frac Picardie jusqu’au 21 juin 2011.

2002

Jean-Michel Alberola — Exposition

Le 1er janvier 2002

Jean-Michel Alberola
Artiste - Né en 1953, Algérie

 

 

Dates

Informations pratiques
FRAC Picardie
45 rue Pointin
80 000 Amiens
T 03 22 91 66 00
www.frac-picardie.org