Facebook Twitter

The Frac members of Platform

Exhibitions

The Collection

Contact

Frac Franche-Comté

Exhibitions

Current

Please check the website of the Frac.

 

 

Future

Please check the website of the Frac.

 

 

Archives

2016

Quatre nouvelles expositions

Du 6 February au 8 June 2016

 

Le Frac Franche-Comté présente quatre nouvelles expositions autour de la notion du récit dans l'art et de la faculté qu'a l'homme à (se) raconter des histoires.

 

Légende / exposition collective
Acquisitions récentes / exposition collective
Susan Hiller, The last silent movie / Collection Frac Bourgogne
Morgane Vié, Contempler la noix de coco


Avec l'exposition collective intitulée Légende, Laurent Buffet (commissaire invité) entend explorer la question de la narration dans l'art à travers un choix d'œuvres datant des années 1960 jusqu'à nos jours dont plusieurs ont été produites pour l'occasion.
En écho à cette exposition, le Frac présente une œuvre de l'artiste majeure Susan Hiller (collection Frac Bourgogne), une autre forme de récit autour de langues en voie de disparition, ainsi qu'une exposition consacrée à Morgane Vié (jeune artiste diplômée en 2012 de l'Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon) dont le travail interroge les codes et usages de la photographie.
Enfin, le Frac propose de revenir sur son histoire récente en présentant un choix d'œuvres acquises depuis 2013.

 

 

2015

Outside
Francis Cape

Bancs d’utopie / We sit together

Du 9 October 2015 au 17 January 2016

 

Coproduction Familistère de Guise, ENSBA de Lyon, Frac Franche-Comté

L'exposition Bancs d'Utopie/ We sit together de Francis Cape se compose de reproductions à l'identique de douze bancs issus de sociétés communautaires européennes. Ceux-ci participent d'un projet plus vaste entrepris par l'artiste depuis 2011 sous le titre générique de Utopian Benches avec des bancs ayant été ou encore utilisés par des communautés implantées aux États-Unis. Pour l'artiste, les bancs « opposent l'individualisme au communautarisme, et prônent des valeurs différentes du matérialisme individualiste dominant. Les bancs sont des sièges que l'on partage ; ils sont sans hiérarchie, tout le monde y est assis à la même hauteur ». Tout au long de l'exposition, ces sièges seront utilisés lors de rencontres et d'échanges autour des questions inhérentes à ce projet.

franchecomte-1-web

Outside
Pauline Boudry & Renate Lorenz

To Valerie Solanas and Marilyn Monroe in Recognition of their Desperation

Du 9 September 2015 au 17 January 2016

 

Pauline Boudry et Renate Lorenz s'attachent à révéler les discours et aprioris relatifs aux identités sexuelles à travers l'histoire. Leur dessein est de rendre visible, dans une forme résolument « queer », les conditions d'apparition d'identités hors normes et transgressives.
L'œuvre To Valerie Solanas and Marilyn Monroe in Recognition of their Desperation reprend le titre d'une composition datant de 1971 de Pauline Oliveros, pionnière de la musique électronique méconnue du grand public.


Avec cette composition Oliveros entendait rendre un double hommage : à Valerie Solanas, auteure du manifeste anarcha-féministe SCUM, tombée dans la folie et la prostitution après avoir tenté d'assassiner Andy Warhol et à Marylin Monroe dont on connaît mieux la fin tragique. La partition d'Oliveros sollicite des musiciens qui choisissent cinq tons et qui les maintiennent pendant un long moment jusqu'au milieu de la partition où chacun d'entre eux devra imiter les tons et modulations improvisés par l'autre. L'objectif de la compositrice est d'atteindre un temps à l'équilibre et à l'équité, un moment où toute hiérarchie est abolie, où aucun des musiciens ne peut dominer les autres.


L'installation de Boudry et Lorenz met en scène un film de la performance de six artistes underground (cinq femmes et un travesti) interprétant la partition d'Oliveros. Boudry et Lorenz s'attachent ici à célébrer, comme dans toutes leurs œuvres, des figures marginales défiant la norme, la loi et l'économie.

franchecomte-2-web

Pauline Boudry et Renate Lorenz, To Valerie Solanas and Marilyn Monroe in Recognition of their Desperation, 2013, Collection Frac Franche-Comté © Pauline Boudry et Renate Lorenz

2014

Outside
Jeanne Gillard et Nicolas Rivet

Soap Sculptures

Du 19 November 2014 au 25 January 2015

Le Frac présente l’une des acquisitions de l’année 2014 – il s’agit d’une installation composée de 14 sculptures en savon artisanal. Celles-ci sont posées sur des socles qui ne sont en fait que leur caisse de transport respective.

S’inspirant d’un fait historique à savoir un concours national de sculpture sur savon lancé dans les années vingt par la multinationale américaine Procter & Gamble afin de populariser leurs produits de consommation courante, Jeanne Gillard et Nicolas Rivet prolongent à travers leur oeuvre l’iconographie de cette compétition.

Soap Sculptures se présente comme une collection de répliques en savon de sculptures publiques qui ont été retirées des sites pour lesquels elles ont été initialement conçues. Les raisons de ces déplacements – qui relèvent parfois de la censure – varient selon les contextes politiques et les événements historiques. Chacune des 14 sculptures raconte ainsi une histoire, son histoire. Ensemble, elles forment une archive critique de la sculpture publique.

Jeanne Gillard et Nicolas Rivet sont deux jeunes artistes français qui s’intéressent aux objets dans leur contexte géographique, politique, social…
Par de légers décalages dans la présentation, des glissements de sens, leurs oeuvres ouvrent une réflexion sur la nature ou le statut de l’oeuvre d’art.

diapo-expo-129-480

© Jeanne Gillard et Nicolas Rivet

Promenade blanche / Weisse reise de Susanna Fritscher & Biographie de Jean-Christophe Norman

Du 18 October 2014 au 25 January 2015

 

Le FRAC présente deux expositions monographiques : Promenade Blanche / Weisse Reise de Susanna Fritscher et Biographie de Jean-Christophe Norman, deux artistes aux démarches différentes réunis ici pourtant par leur intérêt commun pour le temps et l'espace, le corps et son déplacement, mais aussi les notions de strates, de perception et de révélation.

franchecomte

laisser les sons aller où ils vont

oeuvres du Centre national des arts plastiques et du Frac Franche-Comté

Du 21 June au 21 September 2014

 

Artistes présentés : Pierre Alferi, Silvia Bächli, Davide Balula, Basserode, Dominique Blais, Céleste Boursier-Mougenot, Pascal Broccolichi, Edith Dekyndt, Marcelline Delbecq, Jean Dupuy, Thomas Flechtner, Tom Johnson, Atsunobu Kohira, Jonas Mekas, Sophie Nys, Paul Panhuysen, Katie Paterson

 

Le Centre national des arts plastiques (CNAP) et le Fonds régional d'art contemporain (Frac) de Franche-Comté s'associent pour présenter conjointement une exposition singulière Laisser les sons aller où ils vont, mettant en lumière un parcours sonore et visuel.
Marquée par l'apport de John Cage, l'exposition regroupe des oeuvres faisant écho à la philosophie du compositeur américain qui affirmait non sans humour être « pour les oiseaux et non pour les cages dans lesquelles les hommes les mettent »1 et vouloir la liberté pour les sons. L'exposition emprunte son titre à une citation de l'artiste dans une suite d'entretiens réunis dans l'ouvrage « Pour les oiseaux » édité en 1976. Laisser les sons aller où ils vont décline ainsi quelques grands thèmes récurrents de l'oeuvre de John Cage entre son, silence, hasard et indétermination.

 

Cette exposition propose un paysage sonore et invite à un « voyage immobile », tel celui vécu par Henry David Thoreau face au lac de Walden. Un auteur pour lequel Cage avait une grande admiration et à qui il dédia certaines de ses pièces. Les oeuvres présentées reposent ainsi sur le pouvoir d'évocation des sons entre hymne à la nature, bruits trouvés et poétique du silence.
L'exposition est accompagnée d'un dépôt exceptionnel du CNAP au Frac Franche-Comté de plus de 80 oeuvres en lien avec les problématiques du son et la musique dans le champ des arts plastiques.
Laisser les sons aller où ils vont poursuit ainsi l'exploration du temps par le prisme du sonore entamée par le Frac depuis 2005, prolongée en 2013 avec les projets test pattern [n°4] de Ryoji Ikeda et Sound-Houses #12 consacré à Alvin Lucier et Tom Johnson. De la même manière le CNAP a poursuivi ces recherches aux travers d'acquisitions et de projets de diffusion comme la manifestation nationale Diagonales initiée en 2010.

 

Commissariat :

Sébastien Faucon, responsable des collections arts plastiques au CNAP
Sylvie Zavatta, directrice du Frac Franche-Comté

celeste-boursier-mougenot

Céleste Boursier-Mougenot, from here to ear, 1999-2009, Collection Centre national des arts plastiques, FNAC 10-1068 © Adagp, Paris / CNAP

Solution de continuité

Du 15 March au 18 May 2014

 

Artistes présentés : Daniel Gustav Cramer, Latifa Echakhch, Sylvie Fanchon, Christian Marclay, Hugo Schüwer-Boss, Yann Sérandour, Xavier Veilhan

 

En parallèle à l'exposition Les Choses (jusqu'au 13 avril), qui réunit une sélection d'oeuvres de la collection du Frac Franche-Comté enrichie d'oeuvres d'autres collections, le public est convié avec deux nouvelles expositions : Solution de Continuité (du 15 mars au 18 mai) et Vasanthi & Vani Theaters de Benoît Laffiché (du 19 avril au 18 mai), à poursuivre sa découverte du patrimoine contemporain construit par le Frac depuis plus de trente ans.


Les oeuvres rassemblées dans le cadre de Solution de Continuité ont été, pour la plupart, récemment acquises par le Frac. Elles convoquent les notions de trace et de mémoire et, pour ce faire, leurs corollaires que sont la disparition ou l'absence en privilégiant formellement intervalles, entre-deux ou lacunes. Elles ménagent ainsi en leur sein des vides, des blancs, des creux, des ruptures, ce qu'on appelle moins communément des « solutions de continuité ». Ainsi ces oeuvres « ouvertes », dont la forme et le fond sont intrinsèquement liés, nécessitent du spectateur une lecture active. A lui de visualiser l'invisible, de combler les vides par l'imaginaire ou de trouver, à partir d'indices, ce qui a disparu. A lui de faire en sorte que chaque oeuvre puisse au final advenir dans toute sa plénitude.

unknown

2013

Les choses

Du 21 December 2013 au 13 April 2014

 

Artistes : Gérard Collin-Thiébaut, John Giorno, Rodolphe Huguet, Julius Koller, David Mach, Régis Perray, Paul Pouvreau, Nathalie Talec


Après Des mondes possibles, l'exposition inaugurale du Frac Franche-Comté en avril 2013, qui regroupait une sélection d'œuvres de sa collection autour de la question du Temps, le public est convié à poursuivre sa découverte du patrimoine contemporain construit par le Frac depuis sa naissance il y a plus de trente ans dans le cadre de deux nouvelles expositions: Les Choses, actuellement présentée et Solution de Continuité (du 15 mars au 18 mai 2014).

Les Choses, rassemble des œuvres acquises par le Frac entre 1988 et 2013 où l'objet est central augmentées d'œuvres d'autres collections. Elle tend à souligner la permanence de l'objet dans l'art. Qu'il soit utilisé concrètement comme élément constitutif de l'œuvre, qu'il soit extrait du réel, modifié ou transfiguré ou plus traditionnellement le support de représentations ... l'objet occupe une place privilégiée dans la production contemporaine pour son pouvoir évocateur ou symbolique et ses qualités plastiques intrinsèques.

 

Les Choses
C'est avec les natures mortes et les vanités que les objets sont devenus un sujet central de la peinture au XVIIe siècle. Mais, il s'agissait essentiellement de représentations à forte connotation symbolique. Au XXe siècle, ils font matériellement leur apparition dans les œuvres. On se souvient des cubistes qui pour réaliser leurs collages s'emparaient de fragments du réel et les inséraient dans leur toiles. Mais ce fut Marcel Duchamp qui, en 1917, a été le premier à faire entrer un objet industriel dans le champ de l'art et à lui conférer par sa seule décision d'artiste le statut d'œuvre d'art. L'artiste a fait scandale à l'époque en présentant au Salon des Artistes Indépendants de New-York un urinoir signé « R.Mutt » auquel il attribuait un titre : Fountain.

 

Pourtant avec ce Ready-Made, l'objet, débarrassé de sa valeur d'usage, se voyait doté dans ce cadre d'une plus-value artistique : il participait à un autre langage porteur de sens et à une réflexion sur l'œuvre comme objet unique et sur son aura.... Duchamp a ouvert une voie empruntée depuis par de nombreux artistes. Ceux-ci s'emparent des objets pour leur banalité, leur potentiel métaphorique, leur qualité plastique, leur dimension populaire... comme en témoignent les œuvres présentées ici. Qu'elles soient la représentation d'objets anodins voire triviaux, qu'elles se construisent par accumulation ou collecte d'objets voués à la disparition, qu'elles empruntent au détournement, elles ouvrent sur des univers poétiques, oniriques, ludiques, voire critiques sur notre société de consommation et de production industrielle en série. Mais l'objet n'étant pas chose neutre, les artistes qui s'en emparent disent aussi beaucoup de leur conception de l'art et du statut de l'œuvre d'art aujourd'hui.

 

giorno

John Giorno - Dial-A-Poem, 1968-2012 - Collection Frac Franche-Comté

Outside
Tacet

Dans le cadre des Pléiades - 30 ans des FRAC

Du 22 June au 8 September 2013

 

Au printemps 2013, en parallèle avec son 30ème anniversaire, le FRAC Franche-Comté inaugurera son nouveau bâtiment au sein de la Cité des Arts de Besançon. Il proposera d'avril à décembre 2013 un programme riche en expositions, évènements, productions d'œuvres à Besançon mais aussi dans toute la région Franche-Comté.

 

Dans ce cadre, et en résonance avec le projet des 30 ans des FRAC, le FRAC Franche-Comté a choisi d'associer trois créateurs : l'artiste Francis Baudevin et les architectes-acousticiens Cláudia Martinho et Mathieu Herbelin.

 

L'exposition « Tacet » regroupera des œuvres de la collection choisies par Francis Baudevin et se tiendra au Musée des Beaux-arts de Dole.

 « Tacet » est un terme musical qui indique le silence continu d'un instrument pendant un long extrait ou un mouvement entier d'une composition. Ce terme a notamment été utilisé pour la partition de 4'33'' de John Cage. L'exposition sera annoncée sur le carton d'invitation par la liste des titres des œuvres sans mention de leurs auteurs. En proposant l'accès aux œuvres par leur titre (et non par leur auteur), Francis Baudevin entend leur donner un contenu spécifique en les articulant dans l'espace d'exposition sans souci des habituelles classifications en vigueur, telles que : médium, représentation, traitement du réel... Une attention particulière sera portée aux intervalles entre les oeuvres, sans contrainte de formes, afin d'engendrer un flux, une partition.

 

La proposition de Francis Baudevin sera en partie présentée au sein des « Satellites », dispositifs mobiles de diffusion de la collection nouveaux médias du Frac conçus par Cláudia Martinho et Mathieu Herbelin. Ces outils seront par la suite utilisés d'une manière pérenne pour la diffusion de la collection du Frac en région.

 

Tacet, au Musée des Beaux-arts de Dole : vernissage le 28 juin

 

franchecomte-1998

Debate (18% Reflectance) N°1, 1996
Collection Frac Franche-Comté © droits réservés

2012

Outside
Uchronie

Des récits de collection (second volet)

Du 13 October 2012 au 6 January 2013

 

Dans le cadre d'une invitation conjointe du Frac Franche-Comté et de la Galerie Klatovy/Klenova (GKK) à présenter une sélection d'œuvres issues de leurs collections respectives, ce projet prend comme postulat la construction d'une exposition mêlant à la fois fiction et réflexion sur un contexte politique.

Commissaire invité : Le Bureau/

 

 

 

tous les jours, en octobre, de 9h à 12h et de 14h à 18h,

de novembre à janvier, de 10h à 12h et de 14h à 17h

 

Saline Royale - Cité des utopies 25 610 Arc-et-Senans

t 03 81 61 55 18 www.frac-franche-comte.fr

 

 

Outside
Parcours de mémoire

Du 23 May au 8 July 2012

 

ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h sur rendez-vous

samedi 10h-12h et 14h-18h / dimanche 14h-18h 

La fraternelle/Gymnase de la Maison du peuple 

12, rue de la Poyat - 39200 Saint-Claude 

T 03 84 45 42 26 - www.maisondupeuple.fr 

 

Le Frac Franche-Comté poursuit la diffusion de sa collection en région et pour la première fois expose à La fraternelle / Gymnase de la Maison du Peuple de Saint-Claude (39), du 23 mai au 8 juillet 2012.

 

L'exposition Parcours de mémoire présente un corpus d'oeuvres mélangeant différents moyens d'expression - vidéos, photographies, sculptures - issues du fonds d'oeuvres du Frac Franche-Comté. 

À partir des questions de territoires, d'espaces, d'architectures, les artistes présentés développent dans leurs oeuvres les notions de déplacement physique et mental. Ce faisant, leurs oeuvres nous parlent du Temps et invitent le visiteur à se mouvoir dans diverses géographies de la mémoire.

 

Artistes présentés :

Maja Bajevic & Emanuel Licha, Thierry Bernard, Simon Faithfull, Didier Marcel, Anita Molinero, Régis Perray, Josef Schulz.

 

Autour de l'exposition:

Rencontre pédagogique: mercredi 30 mai à 16h 

du 11 au 22 juin : 

visite guidée pour les scolaires

visite & atelier de pratique 

sur rendez-vous au 03 84 45 77 32 ou arts.plastiques@maisondupeuple.fr 

 

schulz

Josef Schulz
Übergang/Passages (détail), 2005 – 2008
© Adagp

2011

Outside
Uchronies

Du 9 December 2011 au 20 February 2012

 

du 9 décembre 2011 au 22 janvier 2012
du lundi au vendredi, de 14h à 18h ; samedi de 9h à13h
Galerie 35 - Institut français de Prague

Stepanska 35, P.O. Box 850 - 111 21 Praha 1 - République tchèque
www.ifp.cz

 

du 13 décembre 2011 au 20 février 2012
du mardi au dimanche, de 10h à 12h et de 13h à 17h
Gallery at the White unicorn - GKK

Namesti Miru 149 - 339 01 Klatovy - République tchèque
www.gkk.cz

 

Dans le cadre d'une invitation conjointe du Frac Franche-Comté et de la Galerie Klatovy/Klenova (GKK) à présenter une sélection d'œuvres issues de leurs collections respectives, le projet Uchronies prend comme postulat la construction d'une exposition mêlant à la fois fiction et réflexion sur un contexte politique.

Commissaire invité: Le Bureau/

sekula

Allan Sekula
Shipwreck and worker, Istanbul, 1998 – 1999 / tirage Cibachrome et cadre en bois noir (Collection Frac Franche-Comté)
© droits réservés

Outside
Resonant Bodies

Du 6 December 2011 au 20 January 2012

 

À l'ERBA de Besançon

Ecole Régionale des Beaux-Arts

12 rue Denis Papin

25000 Besançon

 

Une proposition d'Yvan Etienne en partenariat avec le Frac Franche-Comté, l'ERBA de Besançon, le Centre d'art mobile, SONIC/Le Quai-ESA de Mulhouse

 

L'exposition Resonant Bodies présente des oeuvres de quatre artistes qui questionnent de manière effective la notion de présence. Elles jouent en effet chacune différemment sur nos perceptions visuelles, auditives, sensorielles et interrogent les relations qui s?établissent entre les corps : ceux des oeuvres, de l?architecture qui les accueille, le corps social… et le notre enfin, sorte de caisse de résonnance, dont la nature - jamais neutre - varie selon les individus. Réverbérantes, ondulatoires, invisibles ou fréquentielles, les pièces exposées dans ce contexte sont des outils de désorientations, des étalons fluides, des machines à vertiges qui nous convoquent au fleuve sans rives de l?être-là.

 

Artistes présentés : Phill Niblock, Seth Cluett, Francis Baudevin, Jung Hee Choi.

francis-baudevin

Francis Baudevin
Polydor, 2002, acrylique sur toile, collection Frac Franche-Comté
© Francis Baudevin

Outside
Colloque "architecture et temps"

Dans le cadre de l'exposition "frac : next generation #2"

Les 10 et 11 October 2011

Centre Diocésain
20 rue Mégevand - 25000 - Besançon

lundi 10 octobre de 10h à 12h30 et de 14h à 17h

mardi 11 octobre de 9h à 12h30 et de 14h à 17h

 

Le colloque « Architecture et Temps », qui accompagne l’exposition frac : next generation
#2
, présentée par le Frac Franche-Comté, se construit autour de la présence
de Kengo Kuma, architecte de la Cité des Arts et de la Culture de Besançon et interroge le lien entre architecture et temps.
En étroite relation avec l’histoire de la région Franche-Comté, cette problématique entre également en résonance avec la ligne directrice de la collection du Frac Franche-Comté.
Les personnalités invitées dans le cadre de ce colloque, issues des univers de l’architecture,
de la philosophie, de l’anthropologie, de l’art contemporain, se pencheront sur les thématiques suivantes:


- La temporalité conceptualisée

Quel est le lien entre les deux dimensions fondamentales de la structure temporelle des sociétés modernes, l’accélération et la désynchronisation ? La notion de temporalité
a-t-elle évolué avec la popularisation des découvertes scientifiques ? Des questions qui n’espèrent pas de réponses mais qui permettent des éclaircissements pour mieux entrer dans le débat.


- La temporalité au Japon
La civilisation japonaise a t-elle développé « une esthétique du temps » qui encourage sa mise à distance pour mieux l’intégrer? Les intervenants tenteront d’analyser les paradoxes
et les matrices du temps au Japon, et d’appréhender ainsi cette notion qui est présente dans la nature comme dans l’architecture et la culture.


- La prise en compte du temps dans les projets architecturaux
Le retour d’expérience par les acteurs mêmes du projet architectural nous éclairera sur cette captation du temps dont ils tentent de rappeler le souvenir pour mieux traduire les processus transitoires à l’oeuvre dans la création architecturale.

 

- Les temporalités nouvelles
Le développement durable veut redonner tout son poids au temps, n’est ce pas contradictoire
avec la précipitation de l’éphémère ? La chronotopie retrouve les pratiques du promeneur urbain et engage une réflexion sur les temporalités de l’espace public pour penser la mutabilité de l’espace urbain et architectural.

 

Avec les interventions de Kengo Kuma, Christine Buci-Glucksmann, Sophie Houdart, Agence Lacaton & Vassal, Alain Bublex, Flavien Le Bouter, Joël Garnier, Jean-Sébastien Cluzel, León Arellano-Lechuga, Agence Malcotti-Roussey, Bruno Marzloff, Laurent Boiteux, Association Fakir.

 

Colloque organisé par le Frac Franche-Comté avec le soutien de l’Ordre des architectes de Franche-Comté

Conception : Sylvie Zavatta, Directrice du Frac Franche-Comté, et Philippe Perreau, enseignant.

 

Inscription obligatoire auprès du Frac Franche-Comté par téléphone (+ 33 (0)3 81 61 55 18) ou par courriel (contact@frac-franche-comte.fr). Entrée libre dans la limite des places disponibles.

 

Flyer - colloque "architecture et temps"

Télécharger (format PDF, 65.8 K)

affiche-colloque

Outside
Frac : next generation #2

Du 16 September au 19 October 2011

 

Le Frac Franche-Comté a souhaité présenter une exposition consacrée aux Frac « nouvelle
génération », conçue par la Maison de l'architecture et de la ville du Nord-Pas de Calais. Le propos de l'événement concernera bien entendu le Frac Franche-Comté situé à Besançon, mais aussi les 4 opérations en cours dans les régions Bretagne, Centre, Nord-Pas de Calais et Provence-Alpes-Côte d'Azur.


Il s'agit de présenter ces nouveaux Frac : constructions nouvelles ou réhabilitations. Ces opérations visent à doter les Frac des moyens nécessaires à un meilleur exercice de leurs missions fondatrices : par exemple, des réserves adaptées à la constitution des collections ou encore des espaces dédiés aux espaces de médiation et d'éducation artistique. L'enjeu est également de doter les Frac d'une solide légitimité en terme de diffusion régionale : cela passe par le renforcement de leur identité, notamment architecturale.


Composée de 5 modules, l'exposition s'attachera à présenter au grand public et aux professionnels chacun des 5 projets architecturaux, leur inscription dans le tissu urbain, ainsi que la manière dont les différents concepteurs ont proposé une réponse architecturale adéquate, prenant en compte les larges enjeux et fonctions des Frac.

 

le Gymnase - espace culturel de l’IUFM de Franche-Comté
Fort Griffon - 25000 Besançon

 

 ----
autour de cette exposition

colloque architecture et temps
10 et 11 octobre 2011

avec les interventions de Kengo Kuma, Sophie Houdard, Christine Buci-Gluksman, Agence Lacaton & Vassal... Un colloque proposé par le Frac Franche-Comté en partenariat avec l'Ordre des architectes de Franche-Comté.

Centre Diocésain - 20, rue Mégevand, 25000 Besançon

01-ffc-fng2

La Cité des Arts et de la Culture le long de l’avenue Gaulard © Kengo Kuma & Associates / Archidev

02-ffc-fng2

Détail de la maquette de la Cité des Arts et de la Culture de Besançon © Kengo Kuma & Associates / Archidev

Outside
Hic sunt Leones, Terra incognita

Œuvres du Frac Franche-Comté.

Du 10 June au 25 September 2011

 

Artistes exposés : Micol Assaël, Etienne Bossut, Lilian Bourgeat, Marie Bourget, Martin Boyce, Tom Claassen, Hubert Duprat, Richard Fauguet, Anders Guggisberg, Andres Lutz, David Mach, Anita Molinero, Gianni Motti, Paul Pouvreau, Peter Regli, Peter Rösel, Beverly Semmes, Sigurdur Arni Sigurdsson.

 

Invité par les musées de Belfort dans le cadre de « L'audace monumentale », le Frac Franche-Comté présente l'exposition « Hic sunt Leones, Terra incognita ». Celle-ci réunit une vingtaine d'oeuvres de la collection du Frac qui témoignent de la diversité des approches de la sculpture d'aujourd'hui et propose au spectateur la traversée d'un des territoires de l'art contemporain.

dsc-5684

Lilian Bourgeat, Bottes de sept lieux, 2007, résine polyester, collection particulière, Besançon.
© Lilian Bourgeat
Crédits photographiques : Blaise Adilon

Outside
Raphaël Zarka

Du 18 February au 12 June 2011

 

du mardi au vendredi 14h-17h, samedi et dimanche 14h-18h

Musée des Beaux-Arts de Lons-le-Saunier  

Place Philibert de Chalon, 39000 Lons-le-Saunier

Tél : 03 84 47 64 30

 

Le Frac Franche-Comté présente, en partenariat avec les musées du Jura, une exposition autour de l'œuvre vidéo Topographie anecdotée du skateboard. Cette pièce réalisée en 2008 et acquise en 2010 par le Frac est présentée en regard d'une série de photographies intitulée Piste du pendu.

2010

Outside
Jurahokusai, paysages de la collection du Frac Franche-Comté

Exposition proposée par le Frac et l'Abbaye de Saint-Claude

Du 15 October 2010 au 9 January 2011

 

Ouvert tous les jours sauf le lundi et le mardi - de 10h à 12h et de 14h à 18h

Musée de l'Abbaye / Donations Guy Bardone - René Genis.  - 3 place de l'Abbaye - 39 200 Saint-Claude

T 03 84 38 12 60

www.frac-franche-comte.fr

 

 

Le paysage est au coeur de la réflexion de nombreux artistes et fait l'objet de diverses recherches plastiques : photographie, vidéo, peinture, volume où la nature oscille entre artificialité et authenticité. Cette réflexion sur le paysage prend aussi la forme d'un engagement écologique et politique hérité d'une histoire sociale qui va influencer la production artistique.

 

Avec : Adam Adach, Sylvia Bächli, Balthasar Burkhard, Filip Francis, Thomas Flechtner, Lisa Milroy, Marylène Negro, Eric Poitevin, Hugues Reip, Jean-Frédéric Schnyder

Outside
Hiraki Sawa

Du 18 June au 26 September 2010

Musée des Beaux-Arts et d'archéologie - 1 Place de la révolution  25000 Besançon T. 03 81 87 80 49 / www.musee-arts-besancon.org. Ouvert tous les jours de 9h30 à 12h et de 14h à 18h sauf le mardi. Les week-ends de 9h30 à 18h.

Musée du Temps - Palais Granvelle  96 grande rue 25000 Besançon T. 03 81 87 81 50. Ouvert du mardi au samedi de 9h15 à 12h et de 14h à 18h et le dimanche de 10h à 18h.

Vernissage : le jeudi 10 juin 2010

 

L'oeuvre d'Hiraki Sawa est centrée sur les altérations de l'échelle et sur les surprenantes insertions d'images diverses à l'intérieur de son environnement domestique. Il utilise l'animation pour créer des royaumes imaginaires qui poussent par provocation à penser au temps, à l'espace, au mouvement, à l'innocence et à la rupture.

Outside
Hiraki Sawa — What Doesn't Kill You Makes You Stronger

Du 1er April au 21 May 2010

 

Le Pavé dans la Mare - 7 place Victor Hugo 25000 Besançon T. 03.81.81.91.57 . Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h. Entrée libre. www.pavedanslamare.org

 

What Doesn't Kill You Makes You Stronger est une oeuvre sous forme de projection de diapositives qui documente de manière narrative la mise en place d'une exposition personnelle de Mario Garcia Torres sur le site du Museum of Modern Art Syros (MOMAS) en Grèce, mythique projet de l'artiste allemand Martin Kippenberger.

2009

Outside
90'

Du 1er July au 4 October 2009

Saline Royale • 25610 Arc et Senans.Ouvert du mardi au dimanche de 13h à 19h

Commissaire : Véronique Souben

Le mode de l’exposition doit aujourd’hui se soumettre à des facteurs temporels qui déterminent de manière toujours plus complexe le parcours mental et physique du visiteur ainsi que la répartition des œuvres dans l’espace. À partir d’une analyse approfondie de la collection du Frac Franche-Comté (son contenu, sa densité, ses évolutions, ses divers médiums/supports…), 90’ expérimente ces facteurs temporels qui, à la fois, constituent et contraignent les principes de l’exposition. Grâce à un parcours précisément scénographié pour la Saline Royale d’Arc et Senans (conçue par Claude-Nicolas Ledoux) afin de prendre en compte le temps du visiteur et les différentes temporalités à l’œuvre dans la collection, ce projet propose de rendre visibles les divers temps de l’exposition.

N.B. «90’» correspond à la durée moyenne de la visite d’un musée en France. Le visiteur de la Saline est invité à confronter son temps de visite à cette moyenne.

 

/franche-comte-berthier-l'horloge-d'une-vie-de-travail

Julien Berthier, L’horloge d’une vie de travail, 2008
Collection Frac Franche-Comté
Droits réservés

2002

Francis Baudevin — Tacet

Le 1er January 2002

L'exposition Tacet

Dans le cadre des 30 ans des FRAC, le FRAC Franche- Comté a choisi d’inviter l’artiste Francis Baudevin.
L’exposition Tacet regroupera des oeuvres de la collection choisies par l’artiste et se tiendra au Musée des Beaux-arts de Dole. «Tacet» est un terme musical qui indique le silence continu d’un instrument pendant un long extrait ou un mouvement entier d’une composition. Ce terme a notamment été utilisé pour la partition de 4'33" de John Cage. L’exposition sera annoncée sur le carton d’invitation par la liste des titres des oeuvres sans mention de leurs auteurs. En proposant l’accès aux oeuvres par leur titre (et non par leur auteur), Francis Baudevin entend leur donner un contenu spécifique en les articulant dans l’espace d’exposition sans souci des habituelles classifications en vigueur, telles que : médium, représentation, traitement du réel…
Une attention particulière sera portée aux intervalles entre les oeuvres, sans contrainte de formes, afin d’engendrer un flux, une partition.
Au printemps 2013, la Cité des Arts, au sein de laquelle s’installera le FRAC Franche-Comté, sera inaugurée. Le FRAC présentera pour cette ouverture deux expositions
dans son nouveau bâtiment : Des Mondes Possibles, une exposition qui mettra en avant les oeuvres de la collection autour de la problématique du Temps, et test pattern [no 4] une installation in-situ de l’artiste japonais Ryoji Ikeda produite par le FRAC à cette occasion. Il proposera également un programme riche en expositions, évènements, productions d’oeuvres à Besançon mais aussi dans toute la région Franche-Comté.

Francis Baudevin
Artiste - Né en 1964, Suisse

Francis Baudevin réalise des peintures à partir de compositions trouvées et agrandies. Principalement issus du champ du «packaging» pharmaceutique, mais également de couvertures de disques et de logos, ses motifs sont «abstraits» de leur contexte (toute inscription est supprimée) et transposés dans la technique et la méthode de la peinture (acrylique déposée au pinceau sur toile préparée).
Baudevin connaît bien entendu parfaitement l'histoire du graphisme et de l'abstraction géométrique, histoires qui sont entrelacées à bien des égards. En Suisse, des peintres abstraits tels que Max Bill et Richard Paul Lohse eurent à travailler dans le graphisme par nécessité - comme cela a d'ailleurs été le cas pour l'artiste également. En basant sa peinture sur le design d'emballage et la conception de logos, il reprend ou se réapproprie au fond l'histoire qui a influencé son homologue commercial. «Je préfère participer à la relance de l'abstraction moderniste », dit l'artiste, « plutôt que [de] commenter l'observation de l'épuisement des formes et des concepts. Je ne suis pas du tout résigné - au contraire, j'éprouve une réelle empathie envers le projet culturel de la modernité.» Olivier Mosset, écrivant sur Baudevin en 2000, fait remarquer ce qui suit : « Il neutralise le poids idéaliste qui est parfois porté par l'art abstrait, en rendant sa méthode claire. Il n'y a là aucun mystère, seulement une preuve simple : un travail non illustratif qui met en lumière à la fois une situation commerciale et la notion d'art abstrait.» «Un jour, conclut Bob Nickas, les peintures de Francis Baudevin devront porter le type d'avertissements et de recommandations d'utilisation que comportent les originaux : peut provoquer une sensation de vertige et jouer à volume élevé».
Francis Baudevin collabore régulièrement au magazine Vibrations et anime un programme musical sur la radio basic.ch.

Debate (18% Reflectance) N°1, 1996
Collection FRAC Franche-Comté © Droits réservés



Francis Baudevin, portrait © Droits réservés

Les Pléiades, exposition collective réunissant les 23 FRAC aux Abattoirs - FRAC Midi-Pyrénées de Toulouse, du 28 septembre au 5 janvier 2013
Projet du FRAC Franche-Comté. De gauche à droite : James Welling, Greenhouse I (1998) © James Welling ; Silvia Bächli, Linien 21 (2005) © Silvia Bächli ; Angela Grauerhorz, The Mozart room (1993) © droits réservés ; Daan Van Golden, Heerenlux (2003) © Daan Van Golden. Au sol : Matthew MacCaslin, Bedded bed (1999) © Matthew MacCaslin. Collection FRAC Franche-Comté. Photo : Cédrick Eymenier

Francis Baudevin parle des FRAC

Avez-vous choisi une problématique particulière ?

À la base, l'invitation englobait les thématiques du temps et de la musique, mais je n'avais pas envie d'y répondre de façon illustrative. Le temps est intrinsèque aux expositions : visiter, ça prend du temps. La musique, elle, n'est pas tellement présente, aussi parce connaissant peu les pièces sonores du fonds du FRAC, je ne les ai pas choisies. Je considère qu'en tant que commissaire, il est difficile à la fois de découvrir et de montrer. Ayant besoin de faire des choix identifiés, je suis parti de ce que je connaissais.

Quels sont les œuvres qui ont particulièrement influencé votre décision ?
Une photographie noir et blanc de James Welling - qui n'est peut-être pas très emblématique du fonds -, a notamment constitué un déclic. Welling n'est pas un artiste qui fait les couvertures de magazine, c'est un peu un artiste pour les artistes et on ne s'empare pas immédiatement de son travail. Pour ma part, j'ai eu une entrée en matière humainement et artistiquement assez privilégiée à l'École Supérieure des Arts Visuels de Genève lorsque j'y étais étudiant. Avec Catherine Quéloz [historienne de l'art et commissaire d'exposition, ndlr], responsable du programme curatorial Sous-Sol, nous avons pu inviter James Welling à exposer. À l'époque, les stars de la photographie étaient des artistes tels que Cindy Sherman et les étudiants étaient assez peu curieux de son travail. Aujourd'hui encore, lorsque j'évoque Welling ils ont beaucoup de réticence, ne le comprennent pas bien. Le côtoyer pendant une semaine a vraiment été riche pour moi, c'est quelqu'un qui doute, et son approche m'a rassuré. Lorsque j'ai vu qu'il figurait dans le fonds du FRAC, je me suis dit que si je ne le choisissais pas, il ne le serait peut-être pas et me suis senti investi de cette mission. Puisque il est un artiste pour les artistes, je me devais en tant qu'artiste de l'exposer...

Extrait de l'interview de Francis Baudevin par Caroline Châtelet pour le magazine NOVO, hors série n°7,
mars 2013

Dates

Tacet, au Musée des Beaux-arts de Dole : 
vernissage le 28 juin, 
exposition du 22 juin au 8 septembre 2013

Informations pratiques
FRAC Franche-Comté
Cité des arts - 2 passage des arts
25 000 Besançon
T 03 81 87 87 00
www.frac-franche-comte.fr